Web Toolbar by Wibiya 5009538 $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

La « Pacification » en Algérie - Le sale boulot - des Français racontent (part 4)

Les Auschwitz de la France en Algérie. La France n'arrête pas de pleurnicher sur les atrocités nazi(es) en Europe..hélas, elle semble très fière des siennes en Algérie, elle les glorifie même. Une vidéo décrivant les atrocités commises dans les camps de concentration mis en place par les Français en Algérie durant l'occupation coloniale que la France n'a jamais admis qu'ils existaient. La première partie de « Pacification » en Algérie débute en 1945. En mai 1945, Paris fête la fin de la barbarie nazie, alors qu'au même moment, de l'autre côté de la Méditerranée, l'armée française massacre plus de 10 000 personnes en Algérie en représailles au soulèvement nationaliste de Sétif. Les Algériens, qui ont combattu l'Allemagne aux côtés des Français, réclament l'indépendance. Mais la France s'accroche à son empire, croyant défendre sa grandeur perdue. Dans 'imagerie coloniale de l'époque, l'Algérie ne serait rien sans l'?uvre civilisatrice de la France. 'L' Algérie, c'est la France', dit François Mitterrand, et, quand en 1954 commence véritablement la guérilla du FLN, les gouvernements de la IVe République vont laisser carte blanche à l'armée pour rétablir l'ordre. On dépoussière les lois de 'responsabilité collective' abrogées à la Libération par De Gaulle, on censure la presse, on ouvre des 'camps de regroupement', on menace les soldats qui oseraient dénoncer les tortures: c'est la « pacification » de l'Algérie, officiellement une opération de police, en fait une véritable guerre qui va s'intensifier en 1958 avec le vote des pleins pouvoirs à l'armée.

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×