Web Toolbar by Wibiya 5009538 $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

Enseignement public

Enseignement public

L’enseignement public était dispensé par l’école primaire indigène de Zaatcha, distante d’environ six km de Farfar. Cette école édifiée par l’occupant français après le massacre de la révolution des Ziban, conduite par le Chaïkh Bouziane, dans le sinistre but d’imposer la civilisation européenne ainsi que de pourvoir son administration de fonctionnaires issus de la région. Parmi les instituteurs qui ont enseigné dans cette école, il y avait Mohamed KISRANE, le premier instituteur de toute la région. Par la suite, il a été transféré au complexe scolaire de Rassota, et il est devenu même son premier Directeur indigène.

A l’installation des colons à Tolga et les pères blancs, l’administration française a édifié une deuxième école primaire indigène dans la région, distante d’environ de trois km, avec le même but que celui de Zaatcha, en plus une certaine consonance religieuse. Dans les années 1950, l’administration française avait édifié un complexe scolaire de plusieurs classes, à Rassouta et élevé le niveau scolaire au CM 2.

Depuis l’indépendance, Farfar dispose d’une école primaire, située à El Mandra et elle porte le nom du moujahid Mohamed KISRANE.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site