Web Toolbar by Wibiya 5009538 $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

SOUVENIR DU 1ER NOVEMBRE 1954

Souvenir d'enfance d'un jeune Français d'Algérie à Biskra le jour du déclenchement de la Révolution.

J’allais avoir 7 ans. J'habitais Biskra au 15, boulevard Mac-Mahon. Le 31 octobre 1954 vers minuit, je fus tiré de mon sommeil d'enfant par un énorme bruit. J'ai cru que c'était la cuve à eau de 1000 litres, posée dans la cour, qui s'était renversée ! Il y avait eu une fusillade.

Ma mère et mes soeurs sont venues me dégager car j'étais couvert de gravats : une bombe avait explosé dans la rue, contre le mur de ma chambre ! On a entendu une grosse voix avec un fort accent africain : «Vous êtes vivants ?» Ma mère a répondu : «Je vais vous ouvrir.» «Pas la peine, il n'y a plus de porte !» C'étaient des soldats du 15e régiment de Tirailleurs sénégalais. La guerre d'Algérie venait de commencer ... Il y avait une autre bombe, placée de l'autre côté de la maison, mais elle n'a pas explosé. Notre maison était voisine du commissariat, cela explique le fait que les hors-la-loi (les HLL, comme on disait à l'époque) voulait la détruire. Une erreur, ce n'était pas la première...Je n'étais pas blessé et le lendemain, j'étais à l'école. Il n'y avait pas de cellule psychologique, à cette époque !

A 50 ans, j'ai commencé à souffrir de vertiges (la maladie de Ménières). On m'a fait beaucoup d'examens médicaux pour déterminer la cause de ces malaises et c’est là qu’on a trouvé qu'il me manquait la moitié d'un tympan ! Le spécialiste ORL a fouillé un peu mon passé. Il en a conclu que c'était la bombe ! Nous n'avons jamais su qui l'avait posée… C'est la première fois que je fais un témoignage écrit de cet évènement, je suis fier de le faire à un journal algérien. Je suis Français, la France est ma Patrie, mais l'Algérie est mon pays !

Commentaires (2)

1. Slimane 19/07/2012

Cher citoyen de Farfar,
Bravo pour ta réaction sur cette nouvelle. Dans le même sens, j'aimerai avoir ton commentaire sur la grande rafle organisée par la SAS à sa tête le Capitaine Geronimo dit bouchereb. Cette rafle qui a duré une journée et une nuit, l'été 1958.
A bientôt.

2. CITOYEN DE FARFAR 19/07/2012

C'ETAIT PEUT ETRE UNE BOMBE ARTISANALE QUI TA COUPEE UNE PARTIE DE TON TAMPON , MAIS QUE PENSER VOUS DES ESSAIS NUCLIAIRE QUE LA FRANCE LES A FAIT AU NIVEAU DE NOTRE SAHARA ET JUSQU'A PRESENT NOS FRERES SOUFRENT ?
ET SON OUBLIER LES TORTURES ET LES CRIMES QUE LA FRANCE A COMMISSENT A NOS FRERES.JE VOUS INFORME QUE PERSONNE N'OUBLIERAS SE QUE LA FRANCE A FAIT A NOTRE PEUPLE.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×