Web Toolbar by Wibiya 5009538 $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

Un redoutable xylophage

palm-884709-465x348.jpgAlertée, la direction des services agricoles a coordonné, avec les techniciens de l’Institut national de la protection des végétaux, (INPV), de l’Institut technique de développement de l’agriculture saharienne (ITDAS) et du Centre de recherche scientifique et technique sur les régions arides (CRSTRA), des sorties sur le terrain afin de se rendre compte de l’ampleur du phénomène et d’en découvrir les causes.

Selon les constatations des brigades pluridisciplinaires qui ont sillonné les palmeraies, le responsable de cette catastrophe serait un ver blanc xylophage appartenant à l’ordre des coléoptères, dont l’adulte géniteur n’a pas encore été dûment identifié.

Dotées de puissantes mandibules, les larves de cet insecte ravageur, jamais observé auparavant dans la région, se développeraient dans la couronne extérieure du stipe pour en infecter toute la masse foliaire et provoquer l’inclinaison du cœur, ce qui est fatal au palmier. Les cultivars touchés par le phénomène de l’affaissement des palmes sont les dokkars (pieds mâles) et la fameuse variété Deglet Nour. Des échantillons ont été prélevés et envoyés au laboratoire de l’INPV d’Alger où les entomologistes sont à pied d’œuvre pour déterminer l’ordre et l’espèce de l’insecte dont il est question, son mode de vie, d’alimentation et de reproduction et aussi proposer des moyens biologiques ou chimiques pour l’éradiquer. Kamel Bensalah, chercheur au CRSTRA de Biskra, spécialiste de la biocénose locale, est d’avis que «la situation est catastrophique».

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×