Web Toolbar by Wibiya 5009538 $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

La "Doubara biskria" en phase de détrôner la chorba du Ramadhan à Batna

BATNA - La fidélité des jeûneurs batnéens à la traditionnelle chorba frik et au pain traditionnel fait maison (kesra khmira) est soumise à rude épreuve ces dernières années en raison de "l'immixtion" de la "Doubara biskria" dans le menu de rupture de jeûne de nombre de ménages de la capitale des Aurès. Mohamed, un passionné de ce plat très épicé, assure préférer ce mets parce que, dit-il, l'ensemble de ses ingrédients, hormis les pois chiches et les fèves, ne subissent aucune forme de cuisson. Attendant patiemment son tour devant un des restaurants spécialisés du centre-ville pour emporter sa Doubara du jour, cet enseignant du cycle moyen affirme que son histoire avec ce plat remonte à plusieurs années. "C'est mon plat préféré car je l'ai découvert durant une journées glaciale de l'hiver. Depuis, c'est mon entrée sacro-sainte à chaque f'tour tout au long du mois sacré du Ramadhan".

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×