Web Toolbar by Wibiya 5009538 $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });
Billets de farfar

Slimane KISRANE

Localisation :
Koléa
Profession :
Professeur en élecronique, professeur en psychopédagogie et ancien cadre de la formation, maintenant
Centres d'intérêts :
Unité, amitié, solidarité, entraide, souvenir, histoire, culture, famille,
Citation préférée :
Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra.

À propos de l'auteur :

<p>Qui suis-je?</p>
<p> </p>
<p><strong><span lang="EN-US" style="mso-ansi-language: EN-US;">Slimane KISRANE ben Ali, ben Belkacem (Hadj), ben Mohamed ben Slimane et HASSEINE Fatima ben Mohamed (Sghir).</span></strong></p>
<p><strong>Né au sein d'une famille nombreuse, pieuse et respectable, dans cet illustre douar qui s'appel Farfar, dont Ibn Khaldoun dit : village que ce chef arabe (Yacoub ibn Ali) avait fondé dans le Zab.</strong></p>
<p><strong>A l’âge de 18 ans, j’ai rejoint mon frère Mohamed à Lyon (France), j’ai profité de cette opportunité pour suivre une formation technique en électronique, avec succès.</strong></p>
<p><strong>Au retour à Alger et un premier emploi au sein du centre national de cinéma (CNC), j’ai rejoint le secteur de la formation professionnelle en qualité de moniteur en montage dépannage radio, affecté au CPTM de Ben Aknoun et en suite au <span style="mso-spacerun: yes;"> </span>CFPA de Oued Aïssi . </strong></p>
<p><strong>En suite, j’ai rejoint l’institut national de la formation professionnelle (INFP) en qualité de formateur de formateur, après avoir suivi une formation au sein de l’AFPA en France.</strong></p>
<p><strong>Après quelques années d’activité, j’ai bénéficié d’une promotion au grade de directeur de CFPA, affecté à Staoueli et à Batna, là j’ai bénéficié d’une dernière promotion en qualité de chef de service formation à la Direction de Wilaya, jusqu'à fin de ma carrière. <span style="mso-spacerun: yes;">  </span><span style="mso-spacerun: yes;"> </span></strong></p>
<p><strong>J’ai créé ce site pour y mettre mes souvenirs d’enfance et faire en sorte que ce douar ne tombe pas dans l’oubli.</strong></p>
<p><strong>Bien entendu que tous les Farfaris : hommes, femmes et enfants sont cordialement invités à participer à cette initiative, par leurs récits, textes, histoires, photos, films, etc.</strong></p>
<p><strong>Slimane KISRANE</strong></p>
<p> </p>

Billets de farfar

LE DEFUNT RAHAB TAHAR FUT UN ARTISTE DE GRANDE CARRURE

Arton29108 0ea67BISKRA) - Les participants à une conférence organisée en hommage au défunt Rahab Tahar, ont affirmé, jeudi à Biskra, que ce chanteur figure parmi les artistes du XXe siècle qui eurent une des plus "grandes carrures".

Spécialisé dans le genre sahraoui, cet artiste a "marqué de son empreinte" la musique algérienne et a joué, de par son rôle au sein de la commission d’étude des textes de la Radio nationale, "un rôle éminent dans la promotion de la poésie chantée en Algérie", a indiqué le poète Slimane Djouadi.

Rahab Tahar (1917-1999) qui n’avait jamais cessé d’encourager les jeunes poètes, jouissait de son vivant d’une "grande audience", a souligné de son côté Saïd Bouachrine, poète populaire de M’sila.

Mahdi, fils de l’artiste honoré à titre posthume, a salué cette initiative concrétisée dans le cadre de la 2ème édition de la semaine culturelle dédiée à Rahab Tahar, à Lioua, une oasis distant de 50 km de la ville de Biskra, à l’ombre de laquelle cet artiste était venu au monde.

Cette manifestation organisée avec le concours de l’assemblée populaire communale (APC) de Lioua a également été marquée par une exposition des créations artisanales des femmes rurales, une exhibition de fantasia et des récitals de poésie populaire donnés par des artistes de M’sila, de Bouira et d’El Oued.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site