Web Toolbar by Wibiya 5009538 $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

Les accords d’Evian

actualite2-25373.jpgLes accords d'Evian, couronnant la proclamation de l'indépendance nationale, seront samedi et dimanche au cœur d'un colloque international qui se tiendra dans la ville éponyme, en présence de personnalités politiques, d'universitaires et d'historiens algériens et français.
Ce colloque, placé sous le thème "50 ans après les accords d’Evian, sortir de la guerre d'Algérie : regards croisés, regards apaisés", est organisé à l’initiative de la Ligue française des droits de l'homme, l'Association les amis de Max Marchand, Mouloud Feraoun et leurs compagnons, en partenariat avec l'Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS et la Sélevienne, société régionale de Savoie. Il a pour vocation d'apporter des éclairages sur une tranche de l'histoire du processus d'indépendance de l'Algérie, engagé par le peuple algérien, sous la bannière du Front de libération nationale (FLN), à travers les témoignages et points de vue d'experts algériens et internationaux. Cinquante ans sont passés depuis la signature de ces accords qui ont mis fin à de longues années de guerre et à 132 ans de colonisation et de crimes coloniaux, dont la reconnaissance n'est toujours pas admise par la France.
Signés le 18 mars 1962 par le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) et les représentants du gouvernement français, les étaient venus conclure un cessez-le-feu, proclamé le 19 mars de la même année, point de départ d’une nouvelle ère, celle de l'autodétermination d'un peuple qui avait consenti de lourds sacrifices pour imposer sa volonté d’indépendance, face à un occupant "longtemps convaincu de son infaillibilité".

Evian

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×